Béné's blog

Femme à part car à naître, je suis une ado de 27 ans en pleine découverte de la vie qui m'a été refusée à la naissance. Voici donc ci-dessous mes parcours, aléas, émotions, idées et pensées

Monday, June 27, 2005

Marche des fiertés

Ma principale sortie de ce week end fut la marche des fiertés, à laquelle je suis allée en spectatrice et me suis vite retrouvée à tenir une banderole car j'y ai croisé plusieurs copines qui elles étaient dans la marche. Je suis très fière de l'avoir fait, j'assume ma féminité et le montre. En plus plusieurs garçons sont venus vers moi sans savoir que je ne suis pas une fille biologique.

Avant de tenir ma banderole j'étais placée sur le trottoir et avec un couple d'inconnus nous partagions nos sentiments vis à vis de tel travesti ou trans. Je ne pense pas qu'ils se soient doutés une seule seconde que j'en ai été une. Ca rassure de savoir que je peux donner le change.

La veille j'étais invitée à un vernissage, et bien que je n'ai pas un oeil très averti sur l'art moderne ça m'a plu. Peut être plus pour l'ambiance de retrouver des amis que pour les peintures et scultures mais je ne demande qu'à découvrir d'avantage cet art que je ne connais pas du tout.

Vendredi matin les soldes, ah la grande ruée du premier jour des soldes, où j'ai encore dépensée bien plus que ce que j'aurais dû et me suis fais plaisir. Maintenant que j'ai un boulot où je peux vivre en tant que Bénédicte sans être jugée j'ai envie de refaire toute ma garde robe afin de marquer le commencement de cette nouvelle vie. Je compte donc bien profiter des soldes jusqu'à leur fin.

Tuesday, June 14, 2005

Week end chargé

Deux semaines sans mise à jour, il était grand temps de réparer ça!

Le week end ne fut pas très reposant mais très riche en émotions : tout d'abord Carmina Burana vendredi soir avec en vedette Jin Xing, l'une des trans les plus connues au monde. Outre le fait de voir cet opéra je voulais surtout pouvoir regarder une personne qui a vécu la meme chose que moi dans un environnement encore plus hostile (la Chine est loin d'être un modèle en respect des droits de l'homme) et qui y est arrivé. En plus d'avoir réussie son parcours elle est reconnue dans son métier au point d'être cèlébre (sa transformation y est surement pour beaucoup, il n'empêche qu'elle est extrêmement douée et le spectacle était grandiose).

Deuxième événement du week end : le mariage, là aussi beaucoup d'émotions (autant de joie que de mélancolie) ce qui n'a pas empêché la beauté de la chose et de nous amuser en sus.
J'ai bien vu que mon look était un peu trop osé pour une première fois devant ma famille en robe. Et heureusement tout s'est bien fini, quelle chance j'ai d'avoir une famille aussi ouverte, compréhensive et aimante.

Samedi après midi était diffusée l'émission enregistrée deux semaines auparavant, et même si je n'en ai écouté qu'une dizaine de minutes j'ai été choquée par le fait de m'entendre (je ne supportais pas ma voix d'homme et ai encore du mal car je continue d'en voir la masculinité même si elle a beaucoup changée). Plusieurs amis ayant écouté l'émission en entier ont été ravis et émus par mon témoignage, je n'en attendais pas tant et ça fait très plaisir. Ce que je fais me semble logique : il est normal de se battre pour son bonheur et mon parcours même s'il est atypique par le changement de genre ne l'est pas par le courage que j'aie eue jusqu'ici, je n'ai pas le sentiment d'en avoir plus que les autres. Je mets autant de volonté dans tout ce que j'entreprends et je me sens lâche quand j'en manque.

Friday, May 27, 2005

Enregistrement radio

Hier soir était enregistrée l'émission qui sera diffusée courant juin, dans laquelle j'ai témoigné de mon mal-être vécu depuis l'enfance et de mon bonheur acquis par des efforts énormes ainsi que par l'affrontement d'une société qui juge ma vie contre-nature.

En plus d'un acceuil très sympathique, j'ai été épatée par l'aisance avec laquelle le journaliste me posait des questions et rebondissait sur mes réponses pour animer non pas le débat mais un témoignage joyeux, d'une personne qui s'est battue pour être heureuse. Ce fut une grande expérience de partager mon vécu, et surtout de montrer que je m'en suis sortie, que je ne me suis pas laissée abattre par les choses.

Thursday, May 26, 2005

Radio

Finalement j'enregistre l'émission de radio ce soir, le journaliste n'est pas dispo samedi aussi ont-ils préfèré l'enregistrer. ça ne me pose pas de problème, plus vite ça arrive moins j'ai de temps pour me tracasser, et le trac pour monter.

Wednesday, May 25, 2005

Disco

Une semaine sans écrire, g eue tellement de boulot la semaine passée que je n'ai pas eue le temps de poster. Mon travail est mon grand plaisir et ma passion, et c'est un plaisir d'y aller tous les matins (j'espère que ça va continuer longtemps comme ça). Je regrette que mes collégues ne partagent pas la même motivation, je me sens souvent très seule (pendant leurs innombrables pauses-café ou qu'ils s'absentent deux heures tous les midis alors que je déjeune en maxi une heure). Enfin je dois normalement bientot changer de service, on verra si ça se passe mieux.

Le week end a été très mouvementée : sortie en boite avec deux copines, deux femmes exceptionnelles comme moi =)), et la frustration de se faire jeter par un mec au moment où il a su que je n'étais pas techniquement une femme. Oui j'ai été blessée et frustrée, nous n'avions pas une relation physique (peu de bisous, seulement quelques caresses) et nous avons beaucoup parlé, échangé et trouvé pleins de points communs. Et je n'ai pas supporté sa réaction : il m'a zappé dès qu'il a su la vérité. Dans ces cas là il faut vite refaire surface, ne pas se laisser aller à la déprime, positiver. Aujourd'hui je ris de cette mésaventure même si sur le moment je n'avais plus du tout le moral. Ce n'est pas la première fois que ça se produit et ce ne sera surement pas la dernière, jusqu'à l'opération ? Même après celle-ci j'assumerai mon passé, je ne pourrai jamais faire un trait dessus et le risque qu'il resurgisse est trop grand, autant l'assumer.

Thursday, May 19, 2005

Futur passage à la radio

Un journaliste m'a contacté hier, via l'association trans dont je suis membre, pour une interview sur une radio nationale concernant mon choix de vie. J'ai tout de suite rectifié ses dires car ce n'est pas par choix que je change de genre, c'est issu d'un mal-être trop profond et vécu depuis trop longtemps.

Tuesday, May 17, 2005

Week end en famille

En partant vers ce week end 'familial' j'avais peur de ne pas supporter d'être appelée par mon ancien prénom. En fait je me suis trompée car même si la plupart m'appelait 'k...' cela m'a aidé à assumer le fait d'avoir un passé avec eux sous une autre identité. Ils m'ont connu tellement d'années avant ma transition que je n'ai pas de raison de leur en vouloir s'ils ne m'appellent pas Bénédicte. Et puis ça me force à prendre sur moi, après tout ils ont rien demandé eux!

J'ai été très touchée par les réactions de ma mère et de mes frères, que j'adore encore plus qu'avant. Ma mère assume le fait d'avoir une fille et le revendique auprès de ses frères et soeurs et ça me rassure et me fait énormément plaisir à la fois. Mes frères en font autant et ça me touche beaucoup. Je me sens enfin bien dans ma famille, à ma place de fille.